Les défis d’écriture spécial confinement de l’école Les Mots

Parfois, il se peut que nous vienne l’envie d’écrire. Ecrire oui, mais sur quoi ? Que raconter ? Parfois on a l’envie mais pas le propos. Alors on flâne sur internet et l’on trouve le défi d’écriture spécial confinement proposé par l’école Les Mots.

Le défi

En quoi consiste ce défi ? Il s’étend sur cinq semaines. A l’heure où j’écris ce billet, nous entrons dans la cinquième semaine de défi. Chaque semaine, via le podcast Assez parlé, un auteur de l’école Les Mots propose une contrainte d’écriture. Une vidéo accompagne chaque défi. Tout y est expliqué en détails par l’auteur. Le challenger découvre l’exercice, le temps de préparation, le temps de rédaction et des conseils. Ensuite c’est à lui de jouer.

Pas de défi sans récompense. Pour remercier les écrivains débutants ou confirmés de leurs efforts, un tirage au sort est réalisé chaque semaine. Il y aura donc cinq gagnants qui pourront participer gratuitement à l’atelier de leur choix.

Même si les cinq semaines touchent à leur fin et qu’il n’y aura bientôt plus de tirage au sort, rien n’empêche de se frotter à ces défis d’écriture. De la contrainte naît la créativité. Cela permet de se lancer, de muscler son écriture sur un sujet vers lequel on ne serait pas forcément allé. Vous verrez que les thèmes proposés vont vers l’écriture de soi en période de confinement. Cependant chaque plume est libre de détourner ou contourner la consigne pour aller vers des textes complètement fictionnels. L’écriture, pour fastidieuse qu’elle puisse être parfois, à ceci de libérateur qu’elle peut nous amener là où elle le veut.

Liste des défis

Semaine 1 : Le défi de Sophie Lemp

« Une lettre à l’enfant que vous étiez »

Semaine 2 : Le défi de Jérôme Attal

L’auteur sensible et espiègle (j’en veux pour preuves les vidéo qu’il tourne dans les salons du livres), auteur compositeur et auteur de j’aurai voulu être un Beatles, vous propose l’écriture d’un Haiku

Semaine 3 : Le défi de Sonia Feertchak

« Décrivez votre « chambre à soi » idéale, puis imaginez que vous vous y rendez et que quelqu’un y est entré »

Semaine 4 : Le défi de Sandrine Roudeix

« Choisissez un lieu de votre appartement qui vous inspire. Regardez bien ce lieu pendant 5 minutes chrono, puis faites entrer un personnage dans ce plan et imaginez qu’il prenne une position inédite, inattendue. Maintenant, vous pouvez prendre votre clavier ou votre stylo pour décrire cette photo imaginaire »

Semaine 5 : Le défi d’Agnès Michaux

« Décrivez un voyage autour de votre chambre en 45 minutes »

Je vous encourage à regarder les vidéos jusqu’au bout. Outre les conseils des auteurs, la chanson finale est une petite merveille d’écriture.

Alors? Tu relèves le défi?

Oui, je relève le défi. Plus exactement je relève le défi 4.

Voici mon texte :

« J’aime les petits espaces. Je m’y sens en sécurité. Enveloppée. J’aime la façon dont ils se remplissent de notre petit bazar ordinaire et chaleureux. Poétique même. Enfin… poétiquehu… pour moi. Je connais certaines personnes que le désordre hérisse. Il leur faut un espace ordonné et dégagé, sinon, elles étouffent, elles sont agressées, perturbées, agacées. Moi non. Il me rassure.

Le petit espace qu’est notre chambre, à Chéri tendre et moi, est un cocon bien rempli. Dans un coin de la pièce, entre la salle de bain attenante et la fenêtre siège un vénérable fauteuil de cuir. L’encombrant meuble de cuir marron se découpe sur le bleu lavande des murs. Son usure témoigne de ses nombreuses vies. Il a connu plusieurs déménagements, plusieurs fessiers également. Siège était son usage premier. Les éraflures sur son dossier et ses accoudoirs témoignent de son passé de griffoir. Le chat de la maison a posé sa marque sur son cuir. Il lui appartient pour toujours.

Aujourd’hui, placé à la retraite dans la chambre, il exerce une nouvelle profession. Fourre-tout, porte- vêtements, je ne sais quel qualificatif lui donner. Toujours est-il qu’il supporte sans broncher tout un bric à brac. Une vieille freebox, des mangas épars, quelques dvd et un carton dans lequel on trouve pêle-mêle des câbles, un tournevis, des lunettes, plusieurs cartes de fidélité. Et recouvrant cette liste à la Prévert, plusieurs de mes vêtements, amoncelés en tas.

Pour le défi d’écriture, je l’ai soulagé de son fardeau quotidien. Pour y voir plus clair. Pour mieux visualiser le personnage qui pourrait y trouver place et s’y déséquilibrer. C’est ce que veut la consigne. Et l’on a beau être (un peu) bordélique, ici, on respecte les consignes.

Il trône donc là devant moi, couturé de cicatrices. L’un de ses coins reste dans l’ombre. Le cuir de l’autre côté brille de la faible lueur de ce jour gris et pluvieux d’un début mai automnal. Et Dieu seul sait quelle quantité de poussière se cache derrière lui.

J’aurai pu m’y assoir de façon classique, ou m’y renverser jambes posées sur le dossier, étendue sur l’assise, la tête en bas, et les bras en croix tombant sur le sol, ce qui m’aurait procuré une vue imprenable sur le plafond mais un autre habitant de la maison a été plus rapide que moi.

Les chats savent ouvrir les portes ! A pas feutrés, Madame Chat entre dans la chambre. Elle sait qu’elle n’a pas le droit d’être là mais qu’à cela ne tienne. Silencieuse, elle trottine sur le parquet, voit son vieil ami, saute d’un bond gracieux sur le dos du fauteuil, rate son coup, glisse, tente de se retenir d’une griffe mais la gravité et un régime riche en croquettes la font atterrir en tas sur l’assise du fauteuil avec un « Mew » surpris.

Ce chat sait ouvrir les portes, est susceptible et soupe au lait mais ne se laisse pas démonter. Après un petit tour sur elle-même, Madame le chat de la maison se pose, lève ses deux pattes arrière et se lave consciencieusement le fondement. Sentant un regard humain sur elle, elle lève la tête. Regard vert parfaitement innocent.

« Bah quoi ? Tu veux ma photo? » « 

Pour participer au dernier tirage au sort, c’est par ici :

https://forms.gle/MoBVheMz4ddPBn9KA

Pour découvrir l’école Les Mots, c’est par là :

https://lesmots.co/

Bonne lecture, bonnes écritures et que l’imagination soit avec vous !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s